samedi 1 mars 2008

Trifle tout rose


Même si nous sommes plutôt "branchés" fruits et légumes de saison, je n'ai pas pu résister à l'appel des premières fraises. Celles ci sont idéales pour réaliser ce dessert car il faut avouer qu'elles sont loin d'arriver au niveau gustatif de nos Garriguettes où Mara des Bois. Donc je n'ai eu aucun scrupule à les cuire dans l'eau de rose comme indiqué dans cette recette trouvée dans un ancien numéro de Coté Sud que j'ai accommodée. Le principe est un peu le même que celui de ma Verrine Fraîcheur mais version sucrée. Il faut étager les ingrédients et cela donne un résultat aussi mignon que délicieux, très "girly attitude" pour un diner bucolique et régressif.

Triffle tout rose :

Pour 6 pers

600 gr de fraises
25 cl d'eau de rose
40 cl de crème Fleurette
4 cuil à soupe de sucre glace

Laver, essuyer et équeuter les fraises. En couper 300 gr en dés. Chauffer l'eau de rose dans une casserole et y mettre les fraises restantes. Laisser confire doucement pendant 5 mn. Monter la chantilly avec le sucre glace. Dans les verrines, répartir les dés de fraises, ajouter le coulis rose-fraise, puis recommencer. Terminer par la chantilly sur laquelle on posera quelques dés de fraises. Servir très frais.

Le plus des oies :

Comme les fraises ne sont souvent pas excessivement sucrées en cette saison, on peut aussi rajouter un peu de cassonade dans la préparation avec l'eau de rose. Sinon, la recette de base conseillait l'utilisation de sirop de rose qui est certainement plus aromatique mais je n'en avais pas en stock.



5 commentaires:

Flo Bretzel a dit…

Déjà les premières fraises!

Une Oie en Cuisine a dit…

Mouais... elles sont pas géniales mais pour ce genre de dessert ça passe !

cuisineplurielle a dit…

c'est vrai qu'on craque pour ces premières fraises, pas si mauvaises que cela, je trouve

sylvia et chris a dit…

Bonjour cher otage,
Nous venons t’annoncer ta libération et nous te remercions de ta bonne volonté !
Les organisateurs du concours n’ont rien annoncé d’officiel, mais il semblerait que nous soyons deuxièmes et normalement nous devrions accéder à la deuxième étape du concours de cuisine grâce à notre filet de lieu jaune au chocolat blanc et à la violette de Toulouse et surtout grâce à toi !
Nous nous sommes rendues et les autorités compétentes jugent actuellement nos actes…

Une Oie en Cuisine a dit…

Génial, les oies sont contentes pour vous !