samedi 27 décembre 2008

Les treize desserts


Cette année, comme c'est la coutume en Provence, j'ai décidé de présenter les treize desserts sur la table du réveillon. J'ai un peu revisité la tradition en introduisant quelques variantes car j'ai profité du fait que les traditions varient d'une région à l'autre. En fait, ce qui compte c'est que certains desserts soient présents sur la table, ceux là sont immuables, les autres peuvent différer. Je rappelle pour ceux qui ne connaîtraient pas trop cette coutume que ces dessert doivent être au nom de treize (d'où le nom!), être aussi présentés tous ensemble et en abondance et que chaque convive doit faire l'effort de goûter un peu de tout. Sinon, pour ceux qui doivent vraiment apparaître on cite : La pompe à huile (qui doit être rompue et non coupée !), les quatre mendiants (noix ou noisettes, raisins secs, amandes, figues sèches), les deux nougats (le blanc et le noir), mais aussi les dattes servies dans un récipient à part (le plus luxueux); Le reste étant constitué de fruits et de douceurs comme les calissons etc... En fait, j'ai joué sur la modernité en y associant des fruits exotiques, ce qui a donné un coté funky à cette présentation !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Deux oies, vraiment ? J'espère que vous échapperez au gavage ... Treize desserts, sûrement que ça porte bonheur.

En tout cas, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2009 avec les amitiés de Golovine en Suisse.

PAIX SUR LA TERRE AUX HOMMES DE BONNE VOLONTE

lamalif a dit…

c'est une tradition que je découvre pour la premiére fois:
bonne et heureuse année à vous tous.

Deux oies en cuisine a dit…

Bonne et heureuse année aussi à vous!